17 April 2024

Les sociétés qui proposent des prêts à taux zéro présentent ces véhicules comme des opportunités sans perte pour les emprunteurs. Un achat important qui nécessiterait autrement un paiement en une seule fois peut être étalé sur 12 mois ou plusieurs années, avec un taux d’intérêt de 0 %, ce qui crée une situation de trésorerie plus acceptable. Mais ces prêts présentent des inconvénients, notamment la tentation de faire des achats impulsifs, la tendance à trop dépenser et l’exposition à des pénalités exorbitantes en cas de non-respect des conditions du prêt.

  • Les prêts à taux zéro, pour lesquels seul le principal doit être remboursé, incitent souvent les acheteurs à se lancer dans l’achat impulsif de voitures, d’appareils électroménagers et d’autres produits de luxe.
  • Ces prêts imposent aux emprunteurs des calendriers de paiement mensuels rigides et les contraignent à respecter des échéances strictes pour le remboursement de la totalité du solde.
  • Les emprunteurs qui ne respectent pas les conditions du prêt sont soumis à de lourdes pénalités.
  • Ces prêts ne sont généralement accessibles qu’aux acheteurs potentiels dont le score FICO est égal ou supérieur à 740.

Les bases du prêt à taux zéro

Comme son nom l’indique, le prêt à taux zéro est un prêt dont seul le capital doit être remboursé, à condition que l’emprunteur respecte le délai rigide dans lequel il doit s’acquitter de la totalité du solde. Le non-respect de ce délai est assorti de lourdes sanctions. Le prêteur peut notamment annuler la clause de 0% et appliquer des intérêts rétroactifs au prêt.

Les prêts à taux zéro, très répandus chez les concessionnaires automobiles et les détaillants de produits électroniques, sont accordés par des prêteurs tiers, et non par les magasins eux-mêmes. Pour bénéficier de ces prêts, les emprunteurs doivent généralement présenter un score FICO d’au moins 740. Dans la plupart des cas, les prêts à taux zéro sont des prêts à long terme, d’une durée de 72 à 84 mois.

Prêts à taux zéro et achats impulsifs

Les concessionnaires automobiles inondent régulièrement les ondes des radios locales de publicités vantant les mérites des prêts à taux zéro. Les acheteurs potentiels ne doivent mordre à l’hameçon que s’ils ont désespérément besoin d’une nouvelle voiture et s’ils sont financièrement en mesure de l’acheter. Malheureusement, ces publicités incitent souvent les acheteurs à faire des achats impulsifs, alors qu’ils n’ont pas les moyens de le faire.

Il n’est pas surprenant que les vendeurs exploitent les promotions sur les prêts à taux zéro pour pousser les clients vers des achats plus coûteux, dans un effort concerté pour augmenter leurs commissions. Certains concessionnaires utilisent les offres de prêt à taux zéro comme levier lors des négociations de prix. Avec des offres de financement aussi alléchantes, les vendeurs sont souvent peu enclins à baisser le prix d’achat. Les acheteurs doivent éviter de surpayer uniquement en raison d’offres à faible taux d’intérêt.

Les promotions sur les prêts à taux zéro peuvent attirer des acheteurs qui ne remplissent pas les conditions requises pour bénéficier de tels programmes. Dans de nombreux cas, des vendeurs opportunistes orientent ces personnes vers des prêts qui, en fait, sont assortis d’intérêts. Après avoir vu une nouvelle voiture rutilante ou un téléviseur à écran plat, de nombreux clients acceptent de tels prêts, même si les conditions sont défavorables.

Prêts à taux zéro et dépenses excessives

Les prêts à taux zéro incitent les acheteurs à dépenser trop d’argent durement gagné pour acheter des voitures neuves et d’autres articles de luxe. Plutôt que d’acheter une voiture d’occasion à un prix raisonnable de 20 000 dollars, un acheteur peut choisir imprudemment un véhicule neuf à 30 000 dollars, en se disant qu’il paierait de toute façon 10 000 dollars d’intérêts s’il ne bénéficiait pas de conditions de prêt aussi avantageuses.

Pénalités et frais liés au prêt à taux zéro

Bien qu’ils puissent sembler un rêve, les prêts à taux zéro peuvent devenir des cauchemars pour les emprunteurs qui n’en comprennent pas pleinement les conditions. Les prêteurs n’hésitent pas à annuler les dispositions relatives aux prêts à taux zéro pour les clients qui n’ont pas effectué un seul paiement. Cela vaut pour les dettes renouvelables, telles que les cartes de crédit à taux annuel effectif global (TAEG) de 0 %, et pour les dettes à tempérament, telles que les prêts automobiles. Les emprunteurs qui optent pour de telles offres doivent être attentifs aux pénalités en cas de retard de paiement ou de dépassement de la durée du prêt.

Quel est le score de crédit nécessaire pour bénéficier d’un prêt à taux zéro ?

La plupart des prêts à taux zéro ne sont accessibles qu’aux personnes ayant un bon score de crédit de 740 ou plus.

Puis-je rembourser par anticipation un prêt à taux zéro ?

Les pénalités de remboursement anticipé peuvent être appliquées à n’importe quel prêt mais ne sont pas obligatoires. Lisez les petits caractères de votre contrat de prêt pour vous assurer qu’il n’y a pas de pénalités de remboursement anticipé avant de signer quoi que ce soit.

Que se passe-t-il si je suis en retard dans le remboursement de mon prêt à taux zéro ?

Chaque prêt est différent, mais de nombreux prêts à taux zéro mettent fin au taux promotionnel en cas de retard de paiement. Veillez à lire les petits caractères concernant les pénalités de retard et les conditions du taux promotionnel.

Conclusion

Éviter les intérêts est toujours un bon objectif, mais les prêts à taux zéro peuvent inciter les acheteurs à trop dépenser et sont assortis de nombreuses conditions. Évaluez soigneusement votre achat : est-ce bien ce que vous aviez l’intention d’acheter et serez-vous en mesure de rembourser le prêt dans les délais impartis ? Soyez prudent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *